Simone Frutiger

Née à Genève en 1923, elle s'est heurtée dès son adolescence aux grandes interrogations de son temps, soit de politique et surtout spirituelles. Elle a suivi des études de théologie protestante en Suisse et a obtenu sa thèse à Genève intitulée « Force et faiblesse » dans les écrits de l'apôtre Paul.

Elle a été amenée à travailler au point de rencontre entre la recherche et l'exégétique et sa vulgarisation. A animé des centres bibliques et culturels. C'est en 1955 qu'elle rejoint Adrian Frutiger à Paris. Suivent 40 années en France avant le retour à Bremgarten près Berne vers 1995, d'où elle maintient des contacts avec différents réseaux de solidarité et se consacre à la défense des femmes palestiniennes en Cisjordanie. Elle a créé la Fondation Adrian et Simone Frutiger en la dotant d'une fortune significative afin d'atteindre son but statutaire qui est :

l'aide à la recherche médicale dans le domaine de la neuro-psychiatrie et de la neuropsychologie. Elle peut également encourager et soutenir toute forme de prévention et d'accompagnement des personnes concernées, notamment des jeunes.

La Fondation Adrian et Simone Frutiger, domiciliée à Berne, délivre un prix destiné à récompenser le travail de recherche postdoctoral apportant une contribution importante ou une innovation d'envergure, en priorité en faveur des enfants et adolescents.

Adrian et Simone Frutiger
Adrian et Simone Frutiger